En replaçant l’utilisateur au cœur du produit, la révolution digitale impose de repenser les méthodes de développement d’un produit.

Jon Kolko, speaker USI 2016, dégage les étapes clés du product management grâce à l’expérience tirée du projet myEdu.

Si la question du product management se pose, c’est que les méthodes de développement d’un produit ont grandement évolué au cours des dernières années. La principale question est alors de comprendre quelle est la vraie source d’un bon produit : est-ce le résultat d’une vision, d’un process ou de beaucoup de travail ? Jon Kolko imagine plutôt une approche en trois étapes :

  • La définition d’une vision de la part du manager ou d’un salarié de l’organisation ;
  • La construction d’un consensus autour de cette vision pour mobiliser toutes les compétences autour d’une conviction ;
  • Le développement d’un produit à partir de cette conviction.

Kolko sur la scène de l'USI

 

Le product management nécessite alors trois compétences:

  • Comprendre un marché et comment s’y insère un produit : quelles sont les infrastructures ou les législations existantes qui permettraient au produit de réussir, quels sont les précédents sociaux en termes d’échec ou de réussite, etc. ;
  • Dégager des enseignements sur le comportement des utilisateurs pour imaginer une solution : quelle proposition de valeur peut rassembler un grand nombre d’utilisateurs, en quoi le produit est en adéquation avec l’identité des utilisateurs ;
  • Délivrer un produit de manière pragmatique : comment adopter une démarche de design thinking, comment développer les meilleures fonctionnalités, comment faire travailler ensemble les différentes fonctions de marketing, ingénierie et design.

A lire : Notre interview de Jon Kolko « Le design thinking devrait être un art libéral »

 

Citation de Kolko

 

Le projet myEdu

 

L’idée de myEdu est partie de l’observation de deux problèmes dans le système universitaire américain. Du côté des étudiants, le coût élevé des études supérieures les oblige à contracter une dette à hauteur de 36 000 dollars en moyenne alors que seulement 59 % des étudiants obtiennent effectivement leur licence.

Les études sont donc un double risque: s’endetter sans obtenir d’emploi. Du côté des employeurs, les plateformes comme LinkedIn ne permettent pas de recruter des étudiants sur la base des compétences réellement acquises.

myEdu vise à répondre à deux problèmes en créant une plateforme plus adaptée aux étudiants et aux recruteurs et plus intégrée que LinkedIn. Elle relie recruteurs et étudiants via la plateforme et où ces derniers créent un « profil aspirationnel » qui présente leur parcours à travers des compétences acquises et des accomplissements (associatif, projets…) plutôt que par le seul diplôme.

Aujourd’hui, elle réunit plus de 2 millions d’inscrits et ce succès est dû en très grande partie à la méthode de product management adoptée, qui a permis à l’équipe de comprendre comment le produit pouvait être esthétique et didactique pour l’utilisateur.

cartoon sur la conférence de Kolko

 

Les étapes-clés du product management

 

Le retour d’expérience sur myEdu permet de dégager plusieurs étapes d’une méthode de product management que l’on peut répliquer pour tout autre projet :

  • Contextual research : passer du temps aux côtés des utilisateurs (ie : les étudiants et recruteurs) pour comprendre leurs besoins et déterminer des opportunités business.
  • Synthesis & sensematching : transcrire et catégoriser la data collectée pour identifier des anomalies et développer des schémas de développement (ex : absence de marketplace transparente pour les jobs étudiants).
  • Behavorial insights : l’étape la plus importante qui donne la direction du produit souhaitée, comprendre comment l’utilisateur agit, comment il pense que les autres utilisateurs agissent en déterminant des insights ou « instants de vérité ».
  • Value proposition : proposer une solution pour réduire la séparation entre une offre et une demande qui crée une opportunité commerciale.
  • Feature definition : développer de manière pragmatique les fonctionnalités qui soutiennent cette solution commerciale (ex : visualisation des compétences).
  • Launch and measure : lancer le produit et créer des reportings automatiques pour suivre les comportements utilisateurs (ex : quelles compétences rapportées/consultées) et intégrer les nouveaux besoins à la production.
  • Communication & strategy : mettre en avant la valeur du produit (ie : les fonctionnalités) et les communiquer aux utilisateurs.
  • Community feedback : observer les utilisateurs en session réelle et analyser les infos issues du SAV pour comprendre comment le produit fonctionne et régler les problèmes remontés.

Envie d’en savoir plus ? Retrouvez l’intégralité du talk de Jon Kolko sur notre chaîne Youtube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *