Yann LeCun, un de nos speakers de l’USI 2015, fait l’actualité ces derniers jours avec l’annonce de l’ouverture d’un centre de recherche Facebook en intelligence artificielle (IA) à Paris qu’il dirigera. Selon les mots mêmes de Mike Schroepfer, le CTO de Facebook, Paris « a la plus grande concentration de talents de toute l’Europe » en informatique et en mathématiques. De quoi mettre à mal les adeptes du French Bashing !

FB_Paris

L’IA c’est le futur !

Les investissements massifs de Facebook dans ce domaine ne sont donc pas une surprise. Mais, modérons les ardeurs, on est loin de HAL 9000 de 2001, l’Odysée de l’Espace !

Les efforts en IA à moyen terme permettront des avancées utilisateurs très directes : organiser automatiquement nos photos en fonction de leur thème, filtrer les contenus violents ou encore proposer aux utilisateurs d’Instagram des possibilités de recherche pour l’instant impossibles sans tags adhoc.

Par exemple, un utilisateur pourra demander au service de n’afficher que des chats blancs : pour cela le service sera capable de détecter tous les chats de la base de donnée pour sortir tous ceux qu’il identifie être blancs.

Le deep learning, l’approche privilégiée de l’IA aujourd’hui…

Pour atteindre ces résultats, Facebook s’appuie sur l’expertise reconnue de Yann LeCun. Après un doctorat en informatique à l’Université Pierre-et-Marie-Curie, il a mené une brillante carrière aux Etats-Unis dans plusieurs entreprises contribuant activement à la recherche en IA au point d’être considéré aujourd’hui l’un des plus grands spécialistes dans le domaine au côté de Geoffrey Hinton et Andrew Ng entre autres. Head of A.I. de Facebook depuis décembre 2013, Yann dirige les programmes de R&D en recherche artificielle de ce géant du web. C’est notamment sous son impulsion que l’IA de Facebook s’oriente sur l’approche du deep learning.
Le deep learning est un concept qui consiste à s’appuyer sur de vastes bases de données à partir desquelles le système va inférer des concepts sur un mode apprenant. À la manière d’un système neuronal humain, les programmes doivent distinguer les caractéristiques essentielles d’objets auxquels ils auront été confrontés de nombreuses fois. L’idée étant qu’après avoir analysé plusieurs milliers de chats, le programme soit capable de distinguer un chat dans une photo sans que l’on l’informe au préalable. Et c’est actuellement une des approches de l’IA privilégiées par la recherche et plusieurs des géants du web dans des champs d’applications divers (images, vidéos, sons, etc).

Yann

… dont Yann vous donnera les clés

Si les éléments scientifiques derrières le deep learing sont extrêmes complexes et difficilement compréhensibles pour le non-spécialiste, ses concepts fondamentaux peuvent néanmoins être approchés par le non-expert. C’est dans cet esprit que Yann LeCun orientera sa présentation à l’USI : vous introduire aux principes du deep learning et vous mettre en perspective ce que sera l’intelligence artificielle dans les années à venir chez Facebook et ailleurs.

En espérant que cet article aura suscité chez vous l’envie d’en savoir plus ! On vous donne rendez-vous jeudi 2 juillet, à très bientôt !

 

La Team USI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *