Alors oui, c’est sûr. Mais quand et de quoi ?

Ici on ne vous parlera pas de la fin du monde due à un astéroïde géant ou encore d’une guerre nucléaire… Nous sommes bien plus réalistes voyons !

En retraçant nos échecs et nos réussites passés, une question se pose : comment en sommes-nous arrivés là ? Et comment allons-nous finir ?

Voici nos 5 suppositions pour un Happy Halloween, gardez le moral !

 

Les antibiotiques vont nous tuer !

 

Les antibiotiques agissent comme une bombe nucléaire, comme une arme de destruction massive pour notre corps. C’est pas nous qui le disons, mais l’OMS qui les considèrent comme l’une des plus grandes menaces qui pèsent sur l’humanité. Ils entrent dans nos bactéries, les empêchent de fonctionner et les tuent. Sauf qu’il suffit qu’il y en ait une qui résiste à l’antibiotique pour qu’elle se propage et contamine tout l’organisme. 

Alors, oui on le sait, les antibiotiques c’est pas automatique, mais est-ce que c’est cela qui va finalement nous tuer ? Mais non ! Face à toute menace contre l’humanité on retrouve un super héros… Et ici, c’est CRISPR qui va nous aider à lutter contre l’antibiorésistance !  

Découvrez comment Xavier Duportet traite ce sujet en transformant les technologies novatrices en produits pour permettre de sauver la vie de millions de personnes. Dont la nôtre !

 

 

Nous tuons nos océans, vont-ils se venger ?

 

Les inondations, le réchauffement climatique, la pollution… Oui, notre Terre n’est pas au top de sa forme. Mais nos océans le sont encore moins. En effet, si la Terre est composée de 80% d’eau, alors imaginez ce qu’il se passerait si ces derniers se retournaient contre nous ?

Nous nous l’imaginons à la manière du film 2012, des ouragans gigantesques s’abattent sur tous les continents en détruisant toute vie humaine. Une catastrophe naturelle qui ne serait pas si naturelle que ça puisque nous l’aurions provoquée. Ce serait une simple – et compréhensible – vengeance de nos océans… Et que cherche-t-on sur une planète quand on imagine un jour pouvoir y vivre ? Quel est l’élément inconditionnel sans lequel la vie est impensable ? C’est l’eau. La vie même de l’océan permet de réguler les températures en surface, explique la formation des pluies, des nuages et fait le climat, a-t-elle insisté. “Sans océan, sans bleu, pas de vert ».. Mince alors, notre plan « planète Mars » tombe à l’eau…

Au final, on parle de la forêt comme du poumon de la planète, mais c’est aussi les océans qui nous font vivre. Alors qu’attendons-nous pour les sauver ? 

Sylvia Earle, première femme scientifique en chef de la NOAA et qui a notamment passé presque un an de sa vie sous l’eau, nous alerte sur l’état des fonds marins lors de notre interview. 

 

 

La fiction prend le dessus sur notre réalité objective

 

Sommes-nous à l’aube d’une nouvelle guerre mondiale ? Que faire devant l’épidémie de «fake news» ? Que pouvons-nous faire face au terrorisme ? Que devons-nous enseigner à nos enfants ? 

Toutes ces questions sans réponse ne nous rassurent pas sur le futur. 

Est-ce que nos entités fictives que nous créons (nations, dieux, argent, droits de l’Homme, etc.) mettront à mal la société humaine ? Est-ce que nous avons encore le contrôle ? Si nous voulons garder un futur proche positif, nous pouvons encore lui redonner sens par notre engagement. Nous sommes les acteurs de ce monde, nous avons les outils nécessaires pour établir les règles du jeu de notre destin.

« Nous paniquons quand il n’y a plus de crédit dans une banque, mais nous n’arrêtons pas de provoquer la souffrance d’entités réelles, d’autres humains… ». Yuval Harari explique que la principale clé pour y parvenir est de regarder si l’entité en question peut souffrir. 

 

VOIR LE TALK

 

Cartoon réalisé lors du talk de Yuval Harari à la conférence USI

 

 

La super intelligence sonne le glas de notre intelligence

 

L’horizon de la super intelligence n’a jamais été aussi proche. Mais quel avenir pour nous Humain ? Comment contrôler une force potentiellement hostile et plus puissante que soi ? Comment ne pas craindre l’extinction de notre propre intelligence ? Qu’on se le dise, nous sommes pas loin de se tirer une balle dans le pied !

Nick Bostrom nous aura prévenu… À la manière du Roi Midas qui – après avoir transformé sa fille en statue – a fini par regretter sa volonté de pouvoir tout transformer en or : à vouloir par tous les moyens atteindre le graal de la super intelligence, l’homme pourrait très bien voir sa création in fine se retourner contre lui.

 

VOIR LE TALK

nick-bostrom-citation-usi-2017

 

 

La prévisibilité de la Data, ou la fin d’une indépendance sociale

 

Dans une ère où nos comportements sont étudiés à travers le numérique, nous sommes de plus en plus méfiants envers la récolte de datas. Heureusement, grâce à la RGPD, nous avons aujourd’hui un certain libre arbitre de nos choix. Mais finalement, est-ce vraiment le cas ? 

Après tout, lorsque l’on ouvre une application et qu’on nous recommande de faire telle ou telle action pour une meilleure utilisation, nous acceptons sans en savoir plus. Au final, est-ce notre propre décision ? Non, nous sommes prévisibles face aux applications. Souvenez-vous quand on était petit et qu’on nous demandait “si ton copain se jetait par la fenêtre tu ferais la même chose ?” Au final ne serait-ce pas encore le cas aujourd’hui ? 

Découvrez votre profil psychologique grâce à l’analyse de vos clics et toutes les traces de ce que vous laissez sur internet avec Sandra Matz. 

Souriez, vous êtes manipulés..!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *