Ce n’est un secret pour personne : USI porte un oeil enthousiaste sur les nouvelles technologies et les possibilités qu’elles ouvrent. Mais qui peut se targuer de vouloir construire une société nouvelle, numérique ou autre, sans faire face aux dangers qui peuvent l’accompagner. Anticiper, connaitre les risques, réfléchir ensemble aux solution… Voici notre ambition.

De la neuroscience aux algorithmes en passant par la cybersécurité, USI vous dévoile le côté obscur de la tech.

Laurent Alexandre – Les Neuro-Révolutionnaires

La neuroscience : un business d’avenir ! Surtout pour les GAFA, et plus particulièrement Google. Ray Kurzweil, directeur du développement et ingénieur en chef déclare dès 2014 que des nanorobots intracérébraux pourront nous connecter à Internet d’ici 20 ans ! Ce nouveau marché veut notamment utiliser les neurosciences (neuro-hacking, cerveaux artificiels…) pour les relations clients et autres outils business. Se posent alors fatalement des questions d’éthiques, de politique et de philosophie…

“Si on avait donné les neurotechnologies aux communistes en 53, ils nous auraient implanté des puces d’amour à Joseph Staline !”

 


Laurent Alexandre à la conférence USICo-fondateur du site Doctissimo et chirurgien-urologue, Laurent Alexandre est un expert en transhumanisme. Il donne d’ailleurs des conférences à ce sujet et voit régulièrement ses articles publiés dans des journaux et revues tels que Le Monde et We Demain.

Twitter : @dr_l_alexandre

 


 

Aller plus loin :

De la science-fiction de « bienvenue à Gattacca » à la réalité de l’humain 2.0

Trois points clés pour penser l’intelligence artificielle

[Paul Moodies] Les neuro-révolutionnaires par laurent alexandre en 2 minutes


Juan Enriquez – Homo Evolutis

Avant, il n’y avait que deux choses qui pouvaient déterminer ce qui vivait et ce qui mourrait : la sélection naturelle et la mutation aléatoire. Les Hommes ont modifié ces règles au cours des deux derniers siècles. Avec l’intervention extrême de l’Homme, la sélection naturelle a été fortement modifiée, au point de créer une piste d’évolution parallèle. En effet, les Hommes sont plus nombreux mais notre diversité génétique a presque disparue. Et si les personnes sans membres artificiels devenaient un jour les personnes en situation de handicap ? C’est tout le danger de vouloir réécrire le code de la vie au lieu de le nourrir…

“Il y a plus de diversité génétique parmi une troupe de cinquante-cinq chimpanzés que parmi sept milliards d’humains !”


Juan Enriquez à la conférence USI 2010Juan Enriquez est un académicien, DG de Excel Venture Management et speaker américano-mexicain. En plus de son travail d’entrepreneur en science de la vie, Juan Enriquez donne des conférences sur les changements profonds que la génomique et les sciences de la vie causeront dans le business, la technologie, la politique et la société.

Twitter : @EvolvingJuan


Aller plus loin :

Juan Enriquez – Et si la biologie était devenue l’outil le plus puissant de l’Homme ?

Interview Juan Enriquez : « Ce sont toutes nos découvertes qui conduisent à une révolution »


Cathy o’Neil – Les algorithmes risquent-ils de créer un monde arbitraire et injuste

  • Nous n’avons malheureusement pas la possibilité de vous proposer la vidéo de son talk USI. Cependant, découvrez le compte-rendu.

Un processus mathématique entoure tout ce que nous faisons aujourd’hui, mais mal interprété, le Big Data peut aussi créer des inégalités insurmontables. En effet, des résultats approximatifs pourraient créer des inégalités et des critères de sélection qui n’ont pas lieu d’être. Sans oublier toute la manipulation qui peut en découler…

« Les modèles mathématiques sont utilisés comme des armes. »

Cathy O'Neil


Cathy o’Neil est une mathématicienne diplômée d’Harvard. Elle a décidée de se reconvertir en Data Scientist auprès de start-ups new-yorkaises. Elle propose régulièrement des articles à Bloomberg View et est l’auteure de Weapons of Math Destruction: how big data increases inequality and threatens democracy.

Twitter : @mathbabedotorg


 

Mikko Hyppönen – Securing our future

Nous sommes tous dépendants de nos appareils numériques et ce n’est que le début ! Les appareils connectés ouvrent les portes de nouvelles opportunités pour l’imagination, mais aussi pour les criminels du web. Selon Mikko Hyppönen, les prochaines attaques pourraient même toucher les réseaux sociaux

Nous devons maintenant nous demander si nous serons capables de protéger notre vie privée digitale, et comment. La cybersécurité n’est pas une question de sécuriser nos appareils, mais bien de sécuriser notre futur.

« Celui qui contrôle nos données nous connaît mieux que notre conjoint. Nous sommes plus honnêtes avec les moteurs de recherche qu’avec lui ! »


Mikko HypponenMikko Hyppönen et son équipe de F-Secure ont eu affaire à certaines des plus grandes attaques de virus informatiques de l’histoire. Expert en sécurité informatique et chroniqueur, Mikko Hyppönen s’est même rendu au Pakistan pour rencontrer les créateurs du premier virus informatique. Il a également créé le premier blog au monde au sein d’une entreprise en 2004.

Twitter : @mikko


Pour aller plus loin :

Sécuriser notre futur : le nouveau visage de la cybercriminalité

Interview Keren Elazari :  « les hackers ont le potentiel disruptif dont nous avons besoin »

 


Mike Monteiro – How Designers Destroyed the World

Pour Mike Monteiro, les designers choisissent ce métier car ils aiment créer. Cependant, une création sans responsabilité entraînerait la destruction. Les designers ont donc une responsabilité, non seulement envers eux-mêmes et leurs clients, mais aussi une responsabilité morale dans leur travail.

Mike Monteiro s’appuie d’ailleurs sur des exemples de vies brisées par des paramètres de confidentialité modifiés sur Facebook. Pour lui, tout designer doit se demander quelles sont les conséquences de son travail car il vaut mieux avoir peur des conséquences qu’aimer l’intelligence de ses propres idées.

« La création sans responsabilité entraîne la destruction ! »


Mike MonteiroMike Monteiro est responsable du Mule Design Studio, présenté comme “délicieusement hostile” par le New Yorker. Il se bat pour un design responsable.

Twitter : @monteiro

 

 

 

 

Pour aller plus loin :

How designers destroyed the world ou la responsabilité du designer UX, par Mike Monteiro

Stratégie de l’expérience utilisateur : le nouveau paradigme

Notre sélection UX, faites du design votre allié !

RETROUVEZ TOUTES LES CONFERENCES ET PLAYLISTS USI SUR NOTRE CHAÎNE YOUTUBE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *