Saga de l’été – Épisode 5

ANTICIPER

La crise sanitaire a mis en exergue notre incapacité à anticiper. Pourtant, les directions des entreprises ont depuis longtemps pris soin de recueillir un maximum d’informations pour piloter leur organisation : analyser, croiser des données, appréhender les signaux faibles. La prospective inventée par Gaston Berger est une discipline transverse qui veut donner les moyens d’anticiper le futur.

Puis la Covid arrive. Le scénario catastrophe. L’humanité confinée ; un scénario digne du cinéma hollywoodien. A croire que toutes les projections sont tombées à l’eau. 

Alors pour être en mesure d’anticiper ce qui n’est pas anticipable, certains se tournent vers les scénaristes de science fiction. L’armée américaine le fait depuis longtemps. En 2019, l’Agence de l’innovation de défense française recrute des auteurs de SF pour constituer la Red Team qui a pour mission “ d’imaginer et de créer des scénarios futuristes et disruptifs au profit de l’innovation de défense.” Les méthodes de Design fiction, de Scifi prototyping introduites par Brian David Johnson en 2010 ou de Retrocasting théorisées par Robert Suarez ont le vent en poupe. Embaucher des artistes pour piloter les organisations, c’est l’imagination au pouvoir !

Pourtant, la solution ne serait pas d’être capable de naviguer dans la brume, d’assurer une réactivité ou une adaptation rapide. C’est le fameux principe agile ! 

Et si la clé pour vivre le futur, était de vivre le présent.

LA BIOLOGIE : ATOUT ULTIME DE L’ HOMO SAPIENS ?

L’évolution est la plus grande aventure humaine. Nous vivons dans l’âge du numérique : une société de transition où l’Homme, comme à son habitude, utilise ses ressources pour modifier la vie qui l’entoure afin de satisfaire ses besoins, mais en développant cette fois-ci une conception intelligente de la réalité. Autrefois science de l’observation, la biologie est devenue science de l’intervention. Cette prise de conscience est probablement l’outil le plus puissant jamais détenu par les êtres humains.


L’INSOLITE
(Pour s’évader)

 Bande Dessinée – Transmetropolitan

Spider Jerusalem, journaliste gonzo, traverse une mégacité futuriste, frappée de tous les vices. Transmetropolitan est un sommet d’irrévérence, de transgression et de vulgarité.

Alors pourquoi ? Car en dépit d’une apparence résolument punk, l’histoire est d’une profondeur surprenante dans laquelle le scénariste s’amuse à construire une société corrompue, accentuant les travers de notre monde (les médias, la diffusion de l’information, la manipulation par le pouvoir) et saupoudrée d’objets d’innovation qui interrogent nos usages (lunettes, caméra, imprimante 3D…). 


DIGEST USI
(Pour se questionner)

Les trois infos de la semaine :

– À Paris, l’exposition Jamp Capsule offre une expérience culturelle immersive sur l’environnement, la peinture ou encore la danse. 

–  À quoi ressemblera le monde d’après ? Cynthia Fleury nous partage son point de vue, pas tout à fait optimiste. 

– Kevin Kelly se questionne sur le futur de l’Inde, dont la croissance démographique est en passe de dépasser la Chine. 


Que signifie « ce monde d’après » entendu partout dans le débat public ?
Vous êtes nombreux à nous avoir déjà confié vos convictions sur l’avenir du télétravail, les technos de demain ou encore votre relation avec ce monde d’après.  Et pour vous c’est quoi ? Un changement de vie radical, une prise de conscience environnementale ou un retour au statu quo…? Tout ça en moins de 2 min !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.