Saga de l’hiver – Épisode 1

QUELLE EST LA NOUVELLE DONNE ?

Depuis que Roosevelt utilisa l’expression de « New Deal » dans les années 30 pour remettre sur les rails les USA après la crise de 1929, toute référence à une nouvelle donne indique qu’il y a une redistribution et que celle-ci se fait sur la base d’un investissement massif. Ainsi, la leçon qu’on retient souvent du New Deal, c’est que lancer de vastes projets d’investissement est une solution séduisante pour sortir d’une crise.

Mais un « deal » c’est aussi un marché conclu, un pacte. Ainsi l’expression de Green New Deal qui émerge aux USA vers 2007, et qui sera repris par la représentante démocrate Alexandria Ocasio-Cortez en 2018, puis par l’Union Européenne sous le vocable de « Pacte vert pour l’Europe ».

Mais pendant le confinement du printemps dernier, Naomi Klein a publié un papier évoquant le « Screen New Deal » , soulignant la formidable accélération des « No-Touch Technologies » qui occupent tout l’espace que laisse vacant les « gestes barrières » en temps de pandémie, et certains y voient là un pacte avec le diable.

Si nouvelle donne il y a, elle va se jouer assurément à l‘intersection et dans l’articulation entre technologies numériques et environnement. Et la redistribution qui va se faire va nous forcer à nous poser la question : « Que voulons nous ? ».


LA PENSÉE COMPLEXE

Complexité est un mot problème, non un mot solution.

Dire que c’est complexe revient à révéler notre incapacité de comprendre ou d’expliquer. Complexus est tiré du latin et veut dire “ce qui est tissé ensemble”. Alors que notre éducation nous a appris à séparer et cloisonner les savoirs – et non à les relier – comment répondre au défi des complexités qui se multiplient ?

Edgar Morin a une réponse simple : la pensée complexe. Elle est tentative pour aider les gens à comprendre ce qu’ils appellent « complexe » et a pour but de relier ce qui, dans notre perception habituelle, ne l’est pas. Car le plus grand risque, dans la vie, c’est de se tromper dans ses choix. Elle nous éclaire sur la connaissance qui est un phénomène dont nous avons besoin pour prendre des décisions, affronter la vie dans tous les domaines. Elle semble être aujourd’hui une voie à emprunter où nous ne pouvons plus négliger la radicalité et le caractère durable des crises que nous rencontrons.


L’INSOLITE
(Pour s’évader)

Olafur Eliasson, artiste passionné de matière et lumière, construit des œuvres puissantes en nous plaçant au cœur de son système : The Weather ProjectThe NYC waterfallsIce Watch… 
Ici, la nouvelle donne s’inscrit dans le fonctionnement de son studio, fourmilière de 80 personnes, aux nationalités et compétences diverses (architectes, artistes, techniciens, historiens d’art, philosophes…). Avec sa propre cuisine, son magazine, le studio Elíasson est l’un des plus importants dans le monde de l’art où l’artiste se vit plus comme un client qui impulse un concept pour favoriser la créativité collective à l’échelle. Retrouvez-le notamment dans Abstract sur Netflix. 

DIGEST USI
(Pour se questionner)

Les trois infos de la semaine :


Quelles influences vont jouer les technologies sur les évolutions en cours ? Quelles technologies vont avoir le plus d’impact ? Êtes-vous suffisamment armés pour profiter des nouvelles technologies ? Dites nous ce que vous en pensez en moins de 2 minutes ! 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.