visus_informations_1 (1)

 

Le discours mainstream sur la technologie semble connu : elle est neutre, elle-même ne veut rien, tout dépend de ce qu’on en fait, et d’ailleurs on peut en faire de belles choses comme des choses les plus condamnables. Finalement, ceux qui en dénoncent les méfaits sont bien d’accord avec ceux qui veulent sauver le monde avec encore plus de technologie : à aucun moment la parole n’est donnée à la technologie.

Et pour cause, la technologie étant ce qui produit des artifices et de l’artificiel – c’est-à- dire du non-vivant – comment pourrions- nous donner la parole à une table, une voiture, ou un système d’information ? 

Incongru…

… Et pourtant, un autre son de cloche peut se faire entendre derrière le brouhaha et les lieux communs sur la technologie, et c’est l’ambition de USI 2020 de vous le dévoiler.

Pour qui interagit avec les objets et les systèmes techniques, que ce soit pour les concevoir, les réaliser ou même les réparer, il est évident que la technologie n’est pas juste une matière inerte, elle a du “répondant” et une logique propre qu’on ne peut ignorer. Ceux qui conçoivent et opèrent les systèmes numériques le savent bien, on ne peut pas leur faire faire tout et n’importe quoi ; il y a des trade off et des concessions que l’on doit faire. Les systèmes techniques ont une logique et un mode d’existence propres. Même le potier vous dira que la matière qu’il manipule n’est pas inerte, il ne peut pas obtenir n’importe quelle forme : il doit composer.  

Le nier, c’est peut-être s’exposer à ne pas être en mesure de pouvoir répondre aux enjeux managériaux, sociétaux et environnementaux qui, aujourd’hui, ont tous une dimension technologique forte. Ainsi le taylorisme comme méthode de management répond à un stade d’évolution du système technique, tout comme aujourd’hui le numérique induit de nouvelles formes de management.
Kevin Kelly, qui ouvrira l’édition 2020 de l’USI, est connu pour sa façon bien particulière de décrypter les tendances technologiques. Il pourra ainsi nous confier les raisons qui l’ont motivé pour intituler un de ses ouvrages “What Technology Wants”, et nous expliquer en quoi le regard singulier qu’il porte sur la technologie peut changer notre façon de voir et d’interagir avec elle,  notamment dans nos environnements professionnels.

A l’ensemble des speakers USI 2020, qui sont à leur façon des inventeurs de systèmes techniques, d’avancées scientifiques, de méthodes de management, ou de modèles économiques, nous poserons ces trois questions : “que veut la technologie ?”, “avez-vous pris en compte cette question ?”, et enfin “en quoi cela éclaire-t-il les enjeux globaux auxquels nous devons tous faire face ?”

Fidèle à son histoire, l’USI vous fera vivre deux jours d’immersion exceptionnels avec toujours cette promesse de repartir différent, parce qu’inspiré.

 

INSCRIPTION À USI 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *